Frédérique Daverat
Psychothérapie à Paris 15
 
Frédérique Daverat, psychothérapie à Paris 15
06 09 06 37 63
132 rue de l'Abbé Groult, 75015 Paris 15
Frédérique Daverat
Psychothérapie à Paris 15

2021 : construire du nouveau ou rester avec l'ancien ?

« 2021 est proclamée Année internationale de la paix et de la confiance pour mobiliser les efforts de la communauté internationale afin de faire régner durablement la paix, la solidarité et l’harmonie », a déclaré l’Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution du 12 septembre 2020. Remettre l’humain au cœur des priorités.

Cette déclaration d'intention est un défi qu'il appartient à chacun d'entre nous de relever pour créer dans nos vies le changement que nous voulons voir dans le monde, selon les paroles de Gandhi, et elle résonne avec ces phrases de Confucius (551-479 av. JC) qui nous rappelle que le pouvoir de changer le monde est entre nos mains :

"Pour mettre de l'ordre dans le monde, nous devons d'abord mettre la nation en ordre ; pour mettre la nation en ordre, nous devons mettre la famille en ordre. Pour mette la famille en ordre, nous devons cultiver notre vie personnelle. Et pour cultiver notre vie personnelle, nous devons clarifier nos coeurs."

Et si ce début d'année était le bon moment pour commencer à "clarifier nos coeurs" ?

En effet, chaque année nous réserve son lot de surprises, et 2020 ne nous a pas épargnés sur ce point. Une année qui se termine amène souvent à faire un bilan : identifier les moments confrontants sans s’appesantir dessus et voir ce qu’ils nous ont apportés comme prises de conscience ; se souvenir des expériences riches et belles qui peuvent continuer à nous nourrir ; et constater les changements qui sont advenus dans nos vies. Accueillir tout cela sans jugement de valeur, mais avec gratitude, car la vie est mouvement, tel le symbole taoïste du Yin et du Yang. Le noir naît dans la plénitude du blanc, et le blanc naît dans la plénitude du noir : la vie est mouvement, rien n’est stable.

Commencer une nouvelle année, c’est donc se rappeler les bons et les moins bons souvenirs, et c’est aussi choisir ce qu’on a envie de construire : du nouveau ou du vieux ? L’ancien est de moins en moins tentant, mais certains concepts sont bien ancrés, d’où la nécessité d’aller les débusquer en les nommant.

Nommer les choses pour les dépasser et aller au-delà des blessures personnelles pour se reconnecter à sa nature profonde. Nommer, c’est donner un nom aux choses qui ainsi deviennent matérielles et ne sont plus en soi. En nommant, le choix est fait d’exprimer, du latin exprimere, faire sortir le suc, le jus d’une herbe ou d’un fruit. Nommer et prendre place dans ses émotions sans se laisser submerger par elles, car ce sont elles qui nous mettent en mouvement. Il n’y a qu’ainsi qu’on peut goûter à ce qui a vraiment envie de se manifester en nous.

Pour une vie différente, il convient de revenir à notre essence, à l’intimité de notre être, parce qu’il n’y a qu’en prenant notre place, en restant intègre et sincère envers soi-même, que les choses pourront bouger dans notre sens.

Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion